POUR FAIRE UNE DEMANDE D'ASSISTANCE, EN TOUTE CONFIDENTIALITÉ
Montréal : 514 687-7141        Ailleurs au Québec : 1 877 687-7141 Ou via nos formulaires

Équipe

Roselyne Mavungu


Directrice générale

Roselyne Mavungu est nommée le 30 mars 2020 à titre de directrice générale du CPRMV afin d’administrer l’organisme et d’y apporter son expertise de gestionnaire ayant occupé plusieurs postes et effectué des missions d’importance au Canada, en Afrique et au Moyen-Orient. Ainsi, Madame Mavungu cumule plus de 10 années d’expérience de gestion d’organisations en soutien à la communauté.  Avant son arrivée en poste, elle a occupé de nombreuses fonctions, telles que celle de directrice générale de Compagnie F — Entrepreneuriat pour femmes, de présidente-directrice générale du Réseau MicroEntreprendre, ainsi que de conseillère principale en développement et gestion auprès de l’organisation Oxfam-Québec. Elle s’est aussi impliquée dans la gouvernance de différentes organisations locales telles que le Chantier de l’économie sociale, Cap Finance, l’organisme Territoires innovants en économie sociale et solidaire (TIESS) et  Femmessor. Elle a également siégé au Conseil des Montréalaises puis a été membre du Groupe directeur, du Gouvernement du Canada, sur la co-création d’une Stratégie d’innovation sociale et de finance sociale. Elle est diplômée en droit (Université Paris XII La Varenne), en sciences humaines (Université Paris-La Sorbonne), en gestion des conflits et justice alternative (Université René Descartes).

Benjamin Ducol


Conseiller scientifique

Titulaire d’un doctorat en sciences politiques de l’Université Laval, Benjamin Ducol est chercheur associé à la Chaire de recherche du Canada sur les conflits et le terrorisme, chercheur associé au Centre international de criminologie comparée (CICC) – où il avait d’abord été chercheur postdoctorant – et membre du réseau pancanadien Canadian Network for Research on Terrorism, Security & Society (TSAS). Auteur de plusieurs publications scientifiques, ses champs de compétences et ses préférences de recherche s’articulent autour des radicalités militantes liées au djihadisme, des processus de radicalisation à l’ère du Web et des mobilisations de victimes du terrorisme.

Anne-Sophie Bedziri


Conseillère en développement des compétences

Anne-Sophie Bedziri a rejoint l’équipe du CPRMV en janvier 2020. Elle a étudié la philosophie et l’histoire à l’Université Paris-Sorbonne IV et est titulaire d’une maîtrise en Science politique de l’Université de Montréal. Auxiliaire d’enseignement au département de Science politique de l’UdeM, puis chargée de recherche au Réseau de recherche sur les opérations de paix (ROP), une unité scientifique du Centre d’études et de recherches internationales (CÉRIUM), Mme Bedziri s’est beaucoup intéressée aux enjeux portant sur la radicalisation et le djihadisme. Elle a d’ailleurs publié des articles scientifiques portant sur ces sujets.

Aurélie Girard


Agente de recherche

Titulaire d’un baccalauréat en Communication et politique de l’Université de Montréal et d’une maîtrise en Études internationales de l’Université Laval, Aurélie Girard possède un profil multidisciplinaire qui combine pratique et théorie dans le but de cibler les phénomènes sociaux dans leur forme actuelle comme dans leur possible mutation. Dans le cadre de son mémoire, Aurélie Girard a travaillé sur l’extrême droite et les enjeux soulevés par cette tendance politique en analysant notamment les narratifs déployés par ces groupes afin de légitimer l’usage de la violence. Après avoir été impliquée au sein d’organisations à but non-lucratif dans les domaines de l’environnement et de la solidarité internationale, elle se concentre aujourd’hui sur les différents dossiers liés de près ou de loin au phénomène de la radicalisation, par exemple les crimes haineux, la justice réparatrice et l’extrême droite au Québec et ailleurs.

Abraham Membreño


Coordonnateur de la mobilisation communautaire

Abraham possède un bagage de plus de 15 années d’expérience en intervention, en accompagnement et en mobilisation communautaire auprès de populations diversifiées telles : comités citoyens, gangs de rue, personnes en situation d’itinérance, personnes en rupture sociale et personnes vivantes avec des dépendances. Un humaniste de cœur, il s’intéresse au développement du pouvoir d’agir individuel et collectif. Il croit que la complémentarité et la collaboration entre les acteurs communautaires sont la clé vers une réelle transformation sociale. Complémentaire à son expérience, Abraham a un baccalauréat en gestion et développement social ainsi qu’un certificat en prévention intégrale, sous l’angle d’analyse de la problématique sociale. Actuellement, il termine une technique en éducation spécialisée.

Margaux Bennardi


Coordonnatrice de l’accompagnement et de l’engagement communautaire

Détentrice d’un baccalauréat en sexologie de l’Université du Québec à Montréal et membre de l’Ordre des sexologues du Québec (OPSQ), Margaux Bennardi a acquis son expertise d’intervenante (coordonnatrice principale des programmes pour l’organisme LOVE) dans le milieu communautaire, notamment en travaillant auprès de jeunes acteurs, receveurs ou témoins de violence. Mme Bennardi possède également une maitrise en éducation et formation spécialisées sur les aspects socioculturels. Elle y aborde les concepts tels que le racisme et la discrimination systémique.

Marian Misdrahi


Cheffe de l’évaluation et de l’appui scientifique

Docteure en sociologie, Marian Misdrahi est diplômée de l’Université de Montréal. Possédant des compétences en gestion et une expertise sur les inégalités sociales, la discrimination et l’identité, elle a travaillé comme chercheuse dans les domaines de l’itinérance et de la santé mentale ainsi que dans celui du profilage racial chez les jeunes contrevenants au Québec. Originaire de la ville de Mexico, elle a enseigné la sociologie à l’Université nationale autonome du Mexique (UNAM) et a été chargée de cours à l’Université de Montréal.

Gabriella Scali


Agente de projets visuels et jeunesse

Gabriella Scali est une graphiste et artiste cherchant constamment à saisir comment le monde est visuellement construit à travers ses formes et ses couleurs. Pendant ses études universitaires en photographie à Concordia, elle étudie un an le design graphique à l’Université Bauhaus en Allemagne. Lorsque diplômée, elle décide ensuite d’aller aiguiser sa technique avec une formation en infographie au Centre de formation professionnelle de Verdun (CFPV) à Montréal. Plusieurs de ses œuvres ont été diffusées dans diverses publications papier et web, et elle a participé à de multiples expositions au Québec et en Allemagne. 

Pierre-Wesner Rabel


Développeur web full stack Junior

Ayant commencé par un stage en début d’année 2020, Pierre-wesner Rabel travaille avec le CPRMV pour aider à déployer ses nouveaux outils pédagogiques. Curieux de nature et avide de connaissances, il investit dans les technologies cloud et les applications web sans serveur pour leur rentabilité. Pierre a étudié au Collège de Rosemont en programmation orientée objet et technologies Web et au cours de ses études, a réalisé de nombreux hackatons dont il est fier.

 

Anamaría Cardona Henao


Directrice des partenariats et de l’engagement communautaire

Depuis 2016, Anamaria Cardona travail au sein de l’équipe du CPRMV. Titulaire d’une maîtrise en Interculturalité et un baccalauréat en Journalisme et communications sociales, elle a longtemps exercé ses compétences dans le développement international et la prévention de la violence, en collaborant avec les Nations unies, des gouvernements locaux et nationaux, ainsi que des ONG – dont le Centre international pour la prévention de la criminalité (CIPC).

Marilou Favreau-Léger


Conseillère en développement des compétences

Marilou Favreau-Léger travaille au CPRMV depuis janvier 2020. Titulaire d’une maîtrise en sociologie de l’Université du Québec à Montréal, avec une concentration en sociologie historique comparative et en sociologie de la violence, elle poursuit présentement des études doctorales en politique comparée et relations internationales. Dans ses travaux récents, elle s’intéresse à la répression étatique, aux processus d’escalade de violence de masse, ainsi qu’ aux dynamiques de déclenchement de guerres civiles en contexte démocratique.
 

Roxane Martel-Perron


Directrice de l’éducation et du développement des compétences

Roxane Martel-Perron est titulaire d’une maîtrise en gestion du développement international et de l’action humanitaire de l’Université Laval et d’une maîtrise en criminologie de l’université de Montréal, où elle s’est intéressée rôle du soutien social dans les trajectoires de désengagement d’anciens membres de mouvements d’extrême droite au Canada. Mme Martel-Perron s’intéresse à la prévention depuis plusieurs années, ayant collaboré avec les Nations unies, des gouvernements locaux et nationaux, ainsi que des ONG, dont le Centre international pour la prévention de la criminalité. Elle est membre du réseau pancanadien Canadian Network for Research on Terrorism, Security & Society (TSAS).