POUR FAIRE UNE DEMANDE D'ASSISTANCE, EN TOUTE CONFIDENTIALITÉ
Montréal 24/7 : 514 687-7141        Ailleurs au Québec 24/7 : 1 877 687-7141 Ou via nos formulaires

Assistance téléphonique

Close up of hands woman using phone in coffee shop with depth of field


ASSISTANCE TÉLÉPHONIQUE

Le CPRMV offre un service téléphonique d’écoute, d’accompagnement et de conseil, 24 heures sur 24, 7 jours sur 7, gratuit et confidentiel, sur l’ensemble du territoire du Québec.

Les appelants peuvent poser leurs questions ouvertement et se voir offrir des pistes de réflexion sur la question de la radicalisation sans passer par la judiciarisation.

Qui peut appeler ?

Le service d’assistance téléphonique s’adresse :

  • aux personnes voulant quitter un groupe radical ;
  • aux personnes inquiètes à propos d’un membre de leur entourage ;
  • aux personnes ayant perdu un être cher en raison du radicalisme ;
  • aux organisations touchées par le radicalisme ;
  • aux professionnels (intervenants et intervenantes, enseignants et enseignantes, ou toute autre personne-ressource) œuvrant auprès d’individus radicalisés ou en voie de se radicaliser ;
  • aux personnes qui éprouvent un doute ou une inquiétude concernant la probabilité qu’un individu soit engagé dans un processus de radicalisation.

Les intervenants du CPRMV sont formés pour établir une relation de confiance avec les appelants, afin de prendre en considération la souffrance et les préoccupations exprimées par les proches, les intervenants et les professionnels du milieu de la santé, de l’éducation, de la justice et de la sécurité publique dans toute leur complexité.

Il n’est pas toujours facile de déterminer si on est en présence d’une situation de radicalisation menant à la violence : dans le doute, n’hésitez pas à appeler le CPRMV, qui vous aidera à mieux comprendre le phénomène et à en reconnaître les signes.

Que se passe-t-il lorsqu’il y a une demande d’assistance ?

Lorsqu’une demande d’assistance est reçue au CPRMV et que les éléments recueillis ne suggèrent pas de problématique de radicalisation, les intervenants du CPRMV s’assurent de sécuriser l’appelant ou, au besoin de faire le lien avec les services de soutien pertinents lorsqu’il s’agit d’un autre type de problématique psychosociale (santé mentale, etc.) nécessitant assistance ou intervention.

En revanche, si la situation semble être reliée à une problématique de radicalisation pouvant mener à la violence, les professionnels du CPRMV se regroupent rapidement (dans un délai maximum de 48 heures) pour analyser la situation et déterminer l’approche recommandée

Dans tous les cas, le CPRMV s’assure de protéger la confidentialité des appelants.

Comment le CPRMV intervient-il auprès d’un individu en voie de radicalisation ?

L’intervention du CPRMV est toujours construite en fonction de la réalité de chaque situation, et non selon un modèle prédéfini.

À la suite d’une demande de service, une évaluation globale des besoins est faite par les professionnels du CPRMV, qui prennent en compte toutes les dimensions de la situation, en évitant de perturber l’individu dans ses convictions et ses croyances. Cette évaluation est basée sur une approche systémique et contextuelle, qui vise à mettre en place un réseau interdisciplinaire de soutien autour de l’individu et de son entourage : ce réseau a pour but de favoriser la création de liens sociaux positifs et de permettre la réintégration sociale de l’individu. Il s’agit donc de mobiliser les forces internes et externes de la personne.

Le plan d’intervention est élaboré avec les personnes concernées, en concertation avec les professionnels du CPRMV et, au besoin, avec des partenaires mobilisés (organismes communautaires, établissements scolaires, centres culturels et de loisirs, etc.). Lorsque vient le moment de se retirer progressivement de l’intervention, les professionnels du CPRMV s’assurent qu’un transfert personnalisé est fait avec les services pertinents. Par ailleurs, le CPRMV continuera à soutenir, à conseiller et à épauler les intervenants des organismes externes lorsque nécessaire.

Est-ce que je peux contacter le CPRMV même si je ne veux pas qu’on intervienne dans ma famille ?

L’utilisation des services du CPRMV se fait sur une base volontaire : cela signifie que seules les personnes ayant donné un consentement libre et éclairé participent au processus d’intervention psychosociale offert par le CPRMV. Les intervenants du CPRMV prendront donc soin de rencontrer les personnes souhaitant s’impliquer dans un suivi psychosocial, ce qui fera de l’intervention une démarche individuelle ou familiale.

Il est toutefois important de noter qu’en tout temps, les intervenants du CPRMV peuvent solliciter l’assistance des services d’urgence s’ils jugent qu’il y a présence d’un danger imminent pour la personne ou pour autrui.

OUTILS
  • 11 décembre 2017
  • /
  • Actualités, Bulletins de recherche

CPRMV: Recueil de la recherche – Décembre

 RECUEIL DE LA RECHERCHE – Décembre 2017 Le « Recueil de la recherche » publié par le Centre de prévention de la radicalisation menant à la violence (CPRMV) a pour objectif d’alimenter la diffusion et le
  • 11 décembre 2017
  • /
  • Actualités

Formation offerte à Montréal

Le Centre a donné une formation auprès d’enseignants, la direction ainsi que les intervenants à l’école secondaire Honoré-Mercier sur la prévention de la radicalisation menant à la violence.
  • 11 décembre 2017
  • /
  • Actualités

Visite au Centre

 Consulat général du Japon à Montréal Nous sommes ravis d’avoir reçu le Consul du Japon à Montréal afin d’échanger sur la prévention de la radicalisation menant à la violence.